Cette petite s'est transformée en une véritable sensation sur le web, et ce n'est pas pour rien ! Elle s'appelle Johanna Colón et a sept ans, et sa simple représentation dans une kermesse scolaire à Raleigh, en Caroline du Nord, aux États-Unis, a enflammé la toile, avec 20 millions de vues sur YouTube depuis le 8 juin dernier. La vidéo publiée par sa mère, Elissa M. Colón, sur sa page Facebook a accumulé, de son côté, plus de 53 millions de vues.

Publicité
On pourrait croire que le numéro dans la vidéo ci-dessous soit une simple danse de claquettes, avec les petites chaussures, les chignons et les tutus assortis. En réalité, c'est le moment où Johanna va laisser sortir l'intégralité de sa personnalité étincelante avec la danse et les pas qui lui ont valu le titre de « sœur du soul » et « Aretha Franklin miniature ». Dans sa version de « Respect », hymne de la légendaire reine de la soul, la petite imite, si l'on peut dire, puis s'approprie complètement les mouvements et mimiques de la célèbre artiste. Cette même Aretha Franklin a écrit en personne à ABC News pour donner son avis de la vidéo : « Johanna Colón est trop mignonne ! Je pensais avoir le monopole sur ces pas de danse, mais Johanna ne plaisante pas ! LOL. Je vais devoir repenser ma chorégraphie ! »

L'impudence et la grâce de Johanna ne sont pas passées inaperçues chez deux des émissions télévisées américaines les plus populaires, « Ellen » et « Good Morning America », dans lesquelles elle a, à nouveau, mis en pratique tout son charme, lui permettant d'apparaître comme invitée sur son programme favori de Nickelodeon, « Talia in the kitchen », ainsi que sur la série d'Univisión, « Despierta América ». Cependant, Colón n'a pas seulement gagné en célébrité à l'écran, et elle mérite d'ailleurs encore davantage. L'organisation Red Ribbon, qui cherche à cesser l'usage de drogues chez les jeunes, a converti la petite de sept ans en égérie de la jeunesse de 2015 grâce à son « esprit formidable, ses fabuleux talents dans la danse, son amour des activités physiques, sa gentillesse envers les autres, ses qualités de meneuse, et sa confiance et son respect pour soi-même », selon la page web de la société.

Dans une interview avec WTVD, branche locale d'ABC News, Elisa Colón explique que la danse est le moyen dont sa fille « se lâche et s'amuse », et que la petite passe beaucoup de temps à s'occuper de son petit frère, qui souffre de la maladie de Hirschspring. Les leçons de danse ne font qu'alimenter la personnalité « joviale » et « pleine de vie » de la fille, comme la décrit sa mère dans l'interview. Johanna Colón a commencé à danser à l'âge de deux ans, comme elle le dit dans Good Morning America, interview dans laquelle elle accorde la confiance en soi et l'attitude visibles dans ses pas de danse, ainsi que ceux de ses amies, Rain Lam et Elizabeth Johnson, à son enseignante de danse, Miss Heather, de l'école Heather's Dance Inc

Malgré son léger manque d'humilité, il est assez difficile de ne pas être d'accord avec la mère de la jeune fille : « elle a complètement volé la vedette au reste du spectacle ». Regardez-la dans la vidéo ci-dessous.