Charlie Womble et sa femme, Jackie McGee, sont le roi et la reine incontestés du shag, danse officielle de la Caroline du Sud, aux États-Unis. La danse est rarement pratiquée en dehors de sa région, et est donc peu connue, mais le Sun News déclare que « les Sud-Caroliniens ont grandi en entendant leurs parents en parler, en voyant leurs parents la danser, et en prenant des cours eux-mêmes ».

Publicité
Qu'est-ce qui différencie le shag d'autres styles de danse ? 

« C'est la manière de bouger », explique Womble au Sun News. « Dans le shag, on avance et on recule comme un accordéon. On se sert d'une seule main. L'homme mène la danse. »

Le duo danse ensemble depuis 1981 et a gagné des centaines de concours et de prix. Le site web du couple réclame le fait qu'ils n'ont pas perdu un seul concours parmi 300 consécutifs, pendant une douzaine d'années. Au début des années 90, Womble et McGee ont été ajoutés au Panthéon des meilleurs danseurs de shag.

Récemment, la popularité de la danse a beaucoup grandi. Des organisations telles que la Junior Shag Association et la Junior Society of Stranders ont présenté le shag à la nouvelle génération, selon Zachary McDonald, membre du Panthéon depuis 2014. L'année dernière, le danseur de 31 ans à expliqué au Sun News que quand il était jeune, il n'existait qu'une centaine de jeunes danseurs de shag ; il y en a plus de 2 000 aujourd'hui.

« Ils gardent notre danse locale en vie », a-t-il déclaré.