Quand on a une vraie passion pour quelque chose, il y a très peu de choses qui peuvent nous empêcher d'accomplir nos buts. Pas même la chaleur opprimante de l'Ohio, aux États-Unis. 

Dans une interview exclusive avec le SF Globe, Chris, fondateur de la chaîne YouTube Chop With Chris (« Couper avec Chris »), raconte comment une excursion récente au marché aux puces un samedi matin a pris un tournant inattendu quand il a croisé un érable abattu à un kilomètre et demi de sa maison. Selon Chris, la température allait monter jusqu'à 40 degrés Celsius ce jour-là, mais cet arbre représentait une occasion irrésistible de s'attarder sur sa passion.
Publicité
Sa volonté de créer des œuvres d'art en bois sans équipement électrique était précédemment documentée dans un article de SF Globe (en Anglais) traitant de la table de salle à manger qu'il a construite à la main pour sa femme Mary comme cadeau de vingtième anniversaire de mariage.

Comme avec chaque arbre qu'il découpe, pas de tronçonneuse ici. Chris explique qu'un « service de ramassage d'arbres allait emmener le reste à la décharge le jour suivant », il n'y avait donc que très peu de temps à perdre. Armé d'une hache, d'une caméra et de quelques coins, Chris s'est acharné à libérer une tranche d'érable pour un projet qu'il avait en tête qui lui permettrait de combiner son amour pour la menuiserie sans électricité et les Fighting Irish de Notre Dame, club omnisports.

La vidéo ci-dessous, que Chris a mise en ligne le 7 octobre dernier, démontre la manière dont ses œuvres sont un mélange harmonieux de force physique et de finesse. Il s'agit à la fois de fendre agressivement l'érable tombé et de se servir d'outils de sculpture afin de délicatement buriner l'effigie du fameux lutin de Fighting Irish avec le slogan « Coupe comme un champion aujourd'hui ». Cette phrase, comme l'explique Chris, est une modification du slogan de football américain de Notre Dame : « Joue comme un champion aujourd'hui ».

Quand on lui a demandé pourquoi il a choisi de créer un tel homage au Fighting Irish, sa réponse était simple. « J'ai grandi au milieu d'une famille catholique dans une petite ville dans l'Iowa [aux États-Unis], donc quand on n'était pas occupés à soutenir les Hawkeyes d'Iowa, on soutenait les Irish ». L'équipe qu'il n'appréciait absolument pas, cependant, est l'Université de Caroline du Sud (USC).

Les équipes de football américain de l'Université de Notre Dame et d'USC sont ennemies jurées. Pour cette raison, Chris a choisi de défendre son amour pour les Fighting Irish en proposant un défi à Will Ferrell, star hollywoodienne et célèbre fan d'USC. Selon les termes du défi, Chris fabriquera une autre plaque, célébrant cette fois l'USC, si Notre Dame perd un match entre les deux équipes. Cependant, si Notre Dame gagne le match, Ferrell devra chanter l'hymne de l'équipe en duo avec Chris.

Chris explique au SF Globe que le projet lui a mis une vingtaine d'heures à compléter, et le montage de la vidéo en a pris une autre douzaine. « J'aime le processus de devoir trouver l'inspiration, résoudre les problèmes et faire de la menuiserie. Finir n'est pas vraiment le but, j'apprécie le processus par-dessus tout. »

Il faudrait noter que l'abattage d'arbres n'est pas quelque chose que Chris soutient. Dans sa vidéo YouTube « How to Find and Maintain Great Wood » (« Comment trouver et entretenir du bon bois »), il explique qu'il attend que les arbres tombent ou que d'autres les coupent, puis demande la permission de s'en servir (et, dans des cas comme celui-ci, de filmer sur le terrain). Il dit d'ailleurs au SF Globe qu'il prévoyait de prendre un morceau plus large de l'érable en question, mais en l'ouvrant, il a trouvé un énorme pic qui s'était intégré à l'arbre depuis environ 150 ans. « Je pense que Daniel Boone l'a planté dans l'arbre pour y attacher son cheval », soupçonne Chris.


Uploading...
Chris de « Chop With Chris »

Chris avait-il vraiment une hache avec lui, comme par hasard, lorsqu'il a vu cet érable abattu ? En effet. Chris a une quarantaine de haches, 20 avec et 20 sans poignées, dans son atelier, et il en garde un certain nombre dans sa voiture car comme il le dit, « Vous ne savez jamais quand vous pourriez rencontrer un arbre abattu duquel vous pouvez récolter du bois ».

Quand de nombreuses personnes ont montré un certain intérêt pour l'entreprise de projets de menuiserie sans électricité, comme le fait Chris, il leur a expliqué que « la menuiserie, comme tout hobby, est un boulot, pas un sprint. Prenez votre temps, faites des erreurs, apprenez et réussissez ». Cette mentalité a eu du succès pour Chris, comme le prouvent ses milliers d'abonnés sur YouTube et ses innombrables créations. Voici sa favorite :

Uploading...
Chris de « Chop With Chris »

Chris serait certainement un atout à avoir dans le quartier comme alternative aux services d'abattage d'arbre. Il y a une certaine beauté dans le constat qu'un arbre ayant ainsi perdu la vie pourrait renaître de cette manière. Mais clairement, la météo pourrait idéalement être un peu moins agressive la prochaine fois. Il dit avoir « perdu presque 5 kilos avec tout ça ».

Le résultat final est une œuvre d'art remarquable, et qui sait, si Will Ferrell voit le défi de Chris, cela mènera peut-être à un moment inoubliable pour lui.